retour_accueil
HISTORIQUE
Décisions et textes relatifs à l'école rurale

Bref historique de la fédération

Avant 1990 : Face aux risques de fermetures de classes, des associations se sont créées dans certains départements (Creuse, Dordogne, Htes-Alpes et Vienne) pour défendre les écoles de village. Les associations ont été relayées par des réseaux déjà existants.

Début 1990 : Suite au rapport Mauger, préconisant le groupement concentré des écoles rurales, des comités de défense se créent dans plusieurs départements.

Avril 1990 : Création à Carmaux de l'A.D.P.E.R. (Association de Défense et de Promotion de l'École Rurale) qui se transformera plus tard en C.R.E.P.S.C. (Centres de REcherches sur les Petites Structures et la Communication)

1991 : l'A.D.P.E.R. publie une contre-analyse du rapport de Pierre Mauger. Celui-ci répond le 13 décembre et affirme qu'aucune mesure nationale ne sera prise.

Avril 1992 : Premier colloque national au Vigeant (Vienne) sur l'école rurale qui rassemble plus de 20 départements français. La rencontre associe parents, élus et enseignants, ce qui sera un principe de base de la F.N.D.P.E.R.. Des actes seront publiés.

27 juin 1992 : Naissance officielle de la F.N.D.P.E.R. à Larajasse (Rhône) qui regroupe l'A.D.P.E.R. et les associations départementales. L'A.N.E.M. (Association Nationale des Élus de Montagne) adhère également à la fédération.

Avril 1993 : Deuxième colloque national sur l'école rurale à Crozon (Finistère), intitulé " École rurale, École nouvelle ". Plus de 40 départements et 200 personnes participent aux travaux de ce colloque où des personnalités interviendront par conviction : Philippe Meirieu, Hubert Montagner, Paul le Bohec, Michel Authier, Françoise Oeuvrard, Eric Debarbieux. Les actes de ce colloque sont édités par la Fédération.

Printemps 1993 : début du moratoire " Balladur " sur les services publics en milieu rural.

Novembre 1993 : La F.N.D.P.E.R. participe au débat lancé en France sur l'aménagement du territoire.

Février 1994 : Première journée européenne de l'école rurale au Parlement européen de Strasbourg (Bas Rhin). L'idée d'un comité de liaison européen est lancé à cette occasion.

Mars 1994 : La F.N.D.P.E.R. participe activement aux débats et consultations qui ont lieu sur l'école à partir des 155 propositions du ministre de l'Éducation.

Avril 1994 : Journées d'étude de l'école rurale à Chalencon (Ardèche). La F.N.D.P.E.R. précise ses positions et propositions.

1994-1995 : Contacts institutionnels avec les syndicats, les fédérations de parents, les élus, les mouvements pédagogiques, les médias, les ministères afin que soient entendues les revendications et propositions de la F.N.D.P.E.R. et de ses adhérents.

Juillet 1995 : La F.N.D.P.E.R. participe au colloque d'Autrans (Isère) organisé par les C.R.E.P.S.C. sur le thème " école rurale, communication et technologies nouvelles " Près d'une centaine d'intervenants, dont Michel Authier, Pierre Lévy, Guy Avanzini, Patrick Guihot, J.J. Morne, Ruy d'Espinay (Portugal), R.Morel (Suisse), M. Boada (Espagne). Nombreuses présentations d'expériences dans tous les domaines. Les C.R.E.P.S.C. publient les actes.

Naissance de l'Association Européenne de Développement de l'Éducation de Proximité (A.D.E.L.E.) avec le Portugal, l'Espagne, l'Irlande et la France.

Avril 1997 : La F.N.D.P.E.R. organise un colloque à Poitiers (Vienne) sur le thème : " Enfants, écoles et territoires dans les banlieues et les campagnes ". Avec la participation de Bernard Charlot, d'Agnès Henriot-Van Zanten, d'André Chambon ; les échanges sous forme d'ateliers sont publiés dans les actes.

Janvier-Mai 1998 : Participation de la F.N.D.P.E.R. au groupe de travail sur l'école rurale mis en place par M. Lebossé, inspecteur général à la demande de Ségolène Royal sur le thème " Pour une nouvelle dynamique du système éducatif en zone rurale isolée "

1998-99 : lancement de la lettre ouverte " Nous nous autorisons à sortir " signée par plus de huit cents enseignants, parents, animateurs de centre, élus, contre les textes ministériels sur les sorties scolaires.

Mai 1999 : Journées d'étude de Paulmy (Indre-et-Loire) sur le thème " écoles et territoires "
La F.N.D.P.E.R. devient F.N.E.R. (Fédération Nationale pour l'École Rurale)

Février 2000 : Coordination nationale des classes uniques.

Mars 2000 : Appel pour le maintien des écoles de proximité, qui reprend les options fondamentales de la fédération, et qui a recueilli plus de 3000 signatures.

Novembre 2000 : Rencontres de Loches, sur l'évolution récente du monde rural, sur les transformations structurelles (communautés de communes, pays, etc., et dans le domaine scolaire, les réseaux, les RPI...)

Mars 2001 : Lettre ouverte aux I.A.

Octobre 2002 : Rencontres d'Olby : le point sur l'actualité et la relance de la FNER.

Juillet 2003 : Rencontres de Thiézac : le collège rural, la dimension européenne de l'école rurale, une "évaluation de l'Ecole Rurale", école, territoires et collectivités locales, avec la participation entre autres d'Yves Alpe et d'Yves Jean.

2003 : projet X. Darcos de regroupements et de super-réseaux => Contre-analyse de la FNER.

Janvier 2004 : rencontre FNER/Jean David (Conseiller de Xavier Darcos) sur les réseaux.

Avril 2004 : rencontre FNER/Pierre Martin (sénateur, rapporteur de la commission relative à l'Ecole Rurale).

Juillet 2004 : Rencontres de Jabreilles (Hte-Vienne) : « Un réseau peut en cacher un autre... » (réseaux ou regroupements ?). Le point sur les réseaux d'écoles.

Mai 2005 : Rencontres de Rochefort (Puy-de-Dôme). " L'école rurale en France et en Europe " : regards croisés sur plusieurs systèmes européens. Nouvelles données de l'Observatoire de l'École Rurale (participation de Pierre Champollion, de Roser Boix). Film, débat, ateliers... 

Juillet 2005 : Lettre commune FNER/SNUIPP/SE/SGEN/AMRF pour demander au Ministère de l'Éducation Nationale que soit incluse dans le cahier des charges pour les IUFM, une véritable formation aux aspects spécifiques de la pratique professionnelle en école rurale.

Juin 2006 : Communiqué de la FNER sur la "Convention de Massiac"

Octobre 2006 : Rencontres de Marcq (Yvelines). ébauche d'un véritable projet pour l'école rurale..., mais aussi : classes uniques en ZEP, recherches et préconisations de l'OER, l'école rurale sous la IIIème République...

Octobre 2007 : Rencontres de Sambin (Loir-et-Cher). être parent en milieu rural. Points de vue de parents, de chercheurs, de praticiens de la petite enfance...

Octobre 2009 : Colloque de Chamalières (Puy-de-Dôme). "Réussir aussi à l'école rurale" : réussir quoi, comment, pourquoi... évaluations, limites, attentes... Avec Bernard Collot (CREPSC), J-Luc Fauguet (OET/OER), Anne Bouju (formatrice IUFM).

Janvier 2010 - mai 2011 : Nouvelles lettres aux ministres sur la formation professionnelle + réponses.

Février 2011 : Participation de la FNER à un Colloque en Cévennes

Octobre 2011 : participation de la FNER à un débat en Loire, sur le multi-niveau

Avril 2012 : adresse aux politiques (courrier FNER/CREPSC) à l'occasion des présidentielles

Juillet 2012 : La FNER organise à Jabreilles (Hte-Vienne) la fête des écoles rurales

Automne 2012 : dans le cadre de la "refondation de l'école de la république", participation de la FNER à un colloque organisé à Blois par le SNUIPP, puis audiences à Paris (ministères de l'Éducation Nationale et de l'Égalité des territoires et du Logement

Mars 2013 : Rencontres d'Aigueperse. Le réseau "Lumière" - Rythmes scolaires et temps de l'enfant

Novembre 2014 : Participation de la FNER à une réunion publique à Monein-Castet (menace de suppression d'une classe unique en ville)

Juin 2015 : Appel de Limoges, pour le maintien, le développement, la relocalisation des petites écoles => création du collectif La petite école est une chance.

Octobre 2015 : Rencontre à Paris sur le même thème

Février 2016 : Participation de la FNER aux rencontres de Silfiac (petites écoles, grand avenir)

Avril 2017 : Lettre commune à l'adresse des candidats à l'élection présidentielle

Décembre 2018 : lancement de l'opération Meilleurs vœux pour l'école


Décisions et textes nationaux concernant les écoles rurales (historique - non tenu à jour)

- Printemps 1993 : moratoire décidé par le gouvernement qui suspend toute suppression de service public (dont l'école) en milieu rural jusqu'en 1994 (puis maintenu jusqu'en janvier 1999).
- Mai 1993 : Rapport Ferrier " Réseau scolaire en milieu rural " Ministère de l'Education nationale.
- 12 janvier 1995 : " Prise en compte du rural dans l'organisation du mouvement des instituteurs " Bulletin Officiel de l'Éducation nationale n.2, p.162
- Septembre 1997 : Rapport Lebossé Ministère de l'Education nationale.
- Février 1998 : Rapport Pair " Rénovation du service public de l'Éducation nationale : responsabilité et démocratie " Ministère de l'Education nationale.
- Novembre 1998 : Contre analyse du rapport Pair par la Fédération
- Juillet 1998 : " Projet éducatif local " Bulletin Officiel de l'Éducation nationale n.29 p.1602-1605
- Novembre 1998 : " Une charte pour bâtir l'école du XXIème siècle.  " Bulletin Officiel de l'Éducation nationale Numéro Hors-série p.1-20
- Décembre 1998 : " L'avenir du système éducatif en milieu rural isolé. " Bulletin Officiel de l'Éducation nationale n.48 p.2731 et suiv.
- Janvier 1999 : le moratoire est supprimé.
- Janvier 1999 : " Rentrée 99. L'école pour tous " Bulletin Officiel de l'Éducation nationale n.1, p.9 et suiv.
- Novembre 1999 : Nouvelle circulaire sur les sorties scolaires.
- Février 2000 : les Réseaux Ruraux d'Éducation (RRE)
- Février 2003 : "rapport d'étape" de l'Inspection Générale de l'Education Nationale sur le réseau des écoles
- Printemps 2003 : nouveau statut des écoles et des réseaux (projet)
- 2003 : Rapport d'information (Jean François-Poncet) sur "l'état du territoire", chapitre V sur le renouveau des espaces ruraux.
- Avril 2004 : suppression de l'obligation d'étude d'impact pour les suppressions d'écoles ; rétablissement provisoire d'un moratoire "de fait".
- Octobre 2004 : rapport Thélot (version .rtf)
- Juin 2006 : "Convention de Massiac", engageant la préfecture, les autorités académiques, le conseil général, et l’association des maires du Cantal à "élaborer un schéma départemental prospectif de l’organisation du territoire scolaire".